dimanche 7 août 2016

Dimanche 14 juillet 2002 : Turenne – pont de Coudert.

Turenne, petite ville perchée sur un éperon au rebord du Causse corrézien, domine la région.
Le GR de pays du Causse corrézien débute, de concert avec le GR 46 et le GR 480, au centre de la localité, dans une rue bordée d’élégantes maisons de granite aux toits gris de lauzes et d’ardoises.
Il grimpe vers l’ancien château des vicomtes de Turenne. Il en subsiste deux tours et les remparts, d’où se révèle un panorama qui va des monts du Cantal à la vallée de la Dordogne.
Je marche avec Oscar à partir de 10h30 en un parcours commun avec le GR 46, suivant donc le balisage blanc et rouge des GR.
Le sentier descend de la butte vers la vallée de la Tourmente. On aperçoit en face les falaises calcaires du causse. Le sentier en castine (calcaire utilisé en fonderie) suit le cours de la rivière jusqu’à un manoir en bordure d’un étang. Il se dirige à l’ouest et monte à flanc sur le rebord du causse. Le long d’un muret de pierres calcaires, on gagne Jugeals-Nazareth.
Après le village, le sentier s’éloigne dans la rocaille. 
Un des terroirs les plus originaux du bas-pays, aux confins du Périgord et du Quercy, le Causse corrézien présente toutes les originalités géologiques des grands causses : chênes rabougris, étendues de rocaille, champs de dolines, vallées sèches et gouffres.
Le chemin forestier se poursuit tout droit, atteint une route goudronnée que le GR de pays va suivre en direction du gouffre de la Fage. Curiosité naturelle de Corrèze, les abîmes de la Fage peuvent se visiter. Le GRP, lui, oblique avant l’entrée et se poursuit sous forêt, passe devant une vaste bâtisse rénovée, « les écuries du Roy », et descend au village de la Fage.
Il nous reste à monter sur une hauteur par un sentier herbeux qui se perd dans des broussailles où je m’écorche. On redescend vers l’autoroute A20 par une petite route. C’est là, d’un bosquet de pins dans le virage, que je les entends pour la première fois… les cigales !
On arrive à l’autoroute que l’on franchit vers le pont de Coudert. Là nous attend Viviane à 13h10.

*****

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire