dimanche 7 août 2016

Lundi 9 juin 2003 : Col de Prat-de-Bouc – Murat.

Dans la matinée, de retour au col de Prat-de-Bouc, j’entreprends la descente dans la vallée de l’Alagnon,  cette fois avec Oscar. La journée promet d’être chaude.
On entre en forêt sous les hêtres et les sapins ; on franchit un ruisseau, on dévale la pente le long du vallon pour atteindre le buron de Raveyrol, là où nous quitte le GR 4.
Le GR 400 va se poursuivre sous le flanc du cirque de Chamalière en un chemin forestier de plusieurs kilomètres. On accède vers midi dans des prés, au col de la Molède (1329 m), où nous attend Viviane.
Nous allons manger sur place, sous l’auvent du Boxer, dans les prairies.

Après le repas, je repars sous le soleil sans le chien, m’engage dans les genêts pour rejoindre un chemin bordé de frênes qui mène au hameau de la Molède. Le sentier rejoint la crête, entre en forêt de Murat et se poursuit en balcon sur la vallée. En bas, se profile Murat, ville-carrefour de la Haute Auvergne, à l’architecture médiévale, étagée principalement sur les pentes du rocher de Bonnevie.
Le GR rejoint la D39, s’engage sur le chemin de Cresponnet qui mène à Bredons. Un paysan en tracteur cherche une vache qui s’est sauvée avec son veau.
L’église romane de Bredons est une des plus remarquables de la Haute Auvergne. Malheureusement, elle est fermée. Il me reste à descendre par une sente qui mène au pont sur l’Alagnon, à l’entrée de Murat. Je rejoins la gare et j’y retrouve Viviane. Ici s’achève la boucle du GR 400.
Il fait maintenant très chaud. Une bonne bière encore…


Fin du GR 400, Tour du volcan cantalien.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire