dimanche 7 août 2016

Mardi 5 novembre 2002 : Col de Serre – Le Falgoux.

Au réveil, des nuages bas gomment le paysage. Des vagues de brouillard, disparaissant aussi soudainement qu’elles sont apparues, noient la baraque fermée de la buvette.
Je me mets en route à 9h quand le soleil prend le pas sur la brume. Viviane et Oscar m’ont suivi de loin. Je les perds de vue et je monte par un chemin caillouteux. Le GR 400 se sépare du GR 4 et plonge dans un bois vers la vallée du Claux.
Sans entrer au village du Claux, le sentier chemine entre fermes et hameaux, traverse perpendiculairement la vallée ensoleillée. A Lapeyre, je dois me pousser dans un recoin d’un chemin encaissé pour laisser passer un troupeau. Je monte ensuite dans des prairies, pénètre dans le bois de la Bragouse. Je traverse des clairières, contourne une zone marécageuse et grimpe vers les crêtes. J’atteins la limite supérieure de la forêt, gagne les ruines de Ricou-la-Mouche. Encore un petit effort, pour arriver au col situé sous le suc Gros, à 1509 m, à cheval entre la vallée du Claux et la vallée du Falgoux.
Vers le sud, la crête centrale mène au puy Mary. Après une courte pause pour grignoter et me désaltérer, j’emprunte vers le nord une trace horizontale dans le pâturage, sur le flanc ouest du suc Gros. C’est la boucle du cirque du Falgoux. On aperçoit tout en bas dans la vallée le village du Falgoux. Le GR 400 franchit une brèche, descend au col du Pas-Rouge, contourne le rocher de l’Aygue et se perd dans la prairie. Il y a peu de support pour le balisage.
Après un buron isolé, le sentier rejoint un grand chemin pastoral qui va plonger dans la vallée. Je l’emprunte en grande partie pour rejoindre Le Falgoux. Après le hameau du Coin, je gagne le Cher-Soubro. Viviane m’y attend sur une petite place. Il est 14h30.

Nous mangeons ensemble dans le fourgon puis gagnons Le Falgoux (900 m). Nous nous installons vers 15h30 au camping local, déserté mais accessible, sur le GR, au bord de la rivière le Mars. Nous y passons l’après-midi. Dans la soirée, nous faisons une balade au village et buvons un pot dans une auberge. La nuit tombe. Nous regagnons le camping-car pour y manger et dormir sur place.
Le ciel est étoilé. Il va faire froid.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire