dimanche 7 août 2016

Dimanche 11 avril 2004 : Dausse – Villeneuve-sur-Lot.

Le temps est instable. Je quitte Dausse à 10h avec Oscar.
Le chemin remonte sur une hauteur latérale longeant la vallée (225 m), gagne en sous-bois le pech de Noailhac. On contourne le château du même nom, entouré d’épaisses murailles. Oscar répond à quelques insultes des chiens châtelains. C’est ensuite un chemin de crête, avec un point de vue vers le nord et vers le sud. Oscar rencontre deux jeunes chiens dans une propriété isolée. Au carrefour suivant, Viviane nous attend sur une petite route. Elle récupère Oscar.
Je poursuis vers le plateau Saint-Michel. Le sentier domine la vallée du Lot, de laquelle se rapproche à nouveau le GR.
C’est par la porte de Ferracap que j’entre dans Penne-d’Agenais. Cette porte tire son nom du voisinage des fourches patibulaires auxquelles on suspendait les condamnés à mort. Village médiéval haut-perché construit selon la tradition par Richard Cœur de Lion, il est dominé par N-D de Peyragude. Je contourne la butte du calvaire et la basilique : panorama sur la vallée du Lot et les coteaux du Haut-Agenais. Je descends dans le village plein de charme dans des ruelles bordées de splendides demeures tantôt de pierres, à colombages ou de briques. De nombreuses échoppes d’artisans d’art et galeries y ont élu domicile. Pour l’heure, en ce matin de dimanche de Pâques, tout est fermé. Devant la mairie, l’emplacement du mercadiel (petit marché) où s’arrêtaient les pèlerins de Saint-Jacques…
Je retrouve Viviane en bas du village à 13h. 

Nous allons manger sur les pentes de la colline, sur le flanc nord, à l'intérieur du fourgon.

A 16h, de retour sur le GR, je passe devant un moulin et je franchis le Boudouyssou sur un beau pont roman. Ensuite c’est la montée raide du pech de Vacquery. Le GR 652 traverse le pech, gagne la route de Trescols (les trois cols) et se dirige vers l’église St-Germain. Après cela il grimpe assez fortement dans les bois vers la tour de Teyssonnat, une bâtisse forte perdue dans la forêt.
Sur un plateau qui domine Villeneuve et la vallée du Lot, par des allées calcaires dans les prairies, le GR chemine jusqu’au-dessus de la ville, contourne le pech de Reyssac et descend jusqu’à un rond-point très fréquenté à l’entrée de Villeneuve-sur-Lot. On se retrouve là à 18h30. 

On va remonter sur le GR pour passer la nuit dans les prairies, sous une palombière, non loin de la tour de Teyssonnat.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire