dimanche 7 août 2016

Lundi 3 novembre 2003 : Lavoir des Gunies – Frayssinet-le-Gélat.

Au départ du lavoir des Gunies où nous sommes arrivés dans l’après-midi, je m’éloigne avec Oscar pour un peu plus d’une heure de marche. Le soleil brille et la température est idéale.
On entre dans une forêt d’automne aux couleurs éclatantes, suivant la vallée du ruisseau de Frayssinet. Les flaques d’eau sur le chemin sont pour Oscar.
On débouche dans des prés, parallèlement à une plantation de peupliers le long du ruisseau. Là se trouve une « gariotte », cabane de pierre sèche.
Le Quercy abonde en cabanes de pierre sèche, édifiées par les bergers et qui servaient de remise et d’abri aux paysans pendants les travaux des champs. De plan carré ou circulaire, ces modestes édifices en calcaire sont pourvus de belles toitures formant une voûte en encorbellement.
Nous montons au hameau de Malbernat pour replonger en forêt sous les châtaigniers et les chênes dorés dans un soleil déclinant. Un peu après, le GR 652 commence à descendre et atteint Frayssinet-le-Gélat. On arrive à 17h au centre du village et l’on se met à la recherche de Viviane. On la retrouve un quart d’heure plus tard à une sortie de la bourgade où je ne pensais pas la trouver. 

Nous retournons en forêt, à un km de là, et nous nous installons dans une clairière. La nuit tombée, irruption du proprio du terrain qui s'enquiert des raisons de notre présence. « On » nous a vu, et « on » l'a prévenu... Nous, on n'a vu personne ! Bon, on peut rester là...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire