dimanche 7 août 2016

Vendredi 2 juillet 2004 : Lamontjoie – La Romieu.

9h30 au départ de Lamontjoie.
Je quitte le village vers le sud ; je franchis le ruisseau de Lambronne ; je remonte jusqu’à la ferme de Gleysasse, sur la crête où un peu plus loin, hors GR, le château d’Escalup défendait les lignes françaises. Le GR 652 descend vers le ruisseau des Pontets.
C’est la limite entre le Lot-et-Garonne et le Gers. On pénètre à nouveau dans la région administrative Midi-Pyrénées. Le Gers est le cœur de la Gascogne qui, au Moyen Age, incluait une partie des actuels départements voisins.
En avant, sur un mamelon boisé, on aperçoit le château de Roquelaure qui renforçait ici la frontière médiévale.
Le GR remonte à la ligne de crête parmi les champs de blé. Quelques tournesols en fleur émergent des blés dorés.



Les cardères sauvages fleurissent en bordure du chemin en de magnifiques inflorescences pourpre qui attirent les abeilles et plus tard, lorsque les graines seront mûres, les chardonnerets.
Je franchis à gué le ruisseau de Grave ; je passe à côté d’une ferme en ruine dont les bâtiments sont envahis par la végétation. Des promeneurs étrangers me demandent si je suis chasseur ou pèlerin ! Le choix est restreint. C’est vrai qu’on approche de la voie historique de Saint-Jacques-de-Compostelle, et le GR 652 en est une variante…
Par un chemin entre des haies aux essences variées, je rejoins sur une colline Pouy-Roquelaure. Je traverse le village, je descends sous le château par un escalier et je m’engage dans la campagne. On aperçoit au loin les tours de La Romieu.
Le GR gagne le vallon de l’Auvignon. Il va suivre le ruisseau pendant six kilomètres. Trajet quelque peu monotone. Vastes étendues en alternance : blé, seigle, tournesol, maïs et autres cultures. Les terres ont été remembrées, les haies ont disparu. A mi-distance, jonction avec le GR de pays Cœur de Gascogne : trajet commun jusqu’au terme du sentier.
Le GR 652 aboutit en face de la porte nord de La Romieu. Etape des pèlerins sur la route de St-Jacques, ce village s’aperçoit des lieues à la ronde. Il possède une colossale collégiale complètement disproportionnée par rapport à sa taille (cadeau d’un cardinal cousin d’un pape…).


A 12h30, Viviane arrive à ma rencontre avec Oscar. Nous pénétrons dans le village et faisons, sous les pieds d’une statue jacquaire en bois, la jonction avec le GR 65, sentier de Saint-Jacques-de-Compostelle (voie historique du Puy). C’est ici que prend fin le GR 652.



Fin du GR 652, sentier du Cantal au Gers.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire