dimanche 7 août 2016

Dimanche 27 novembre 2005 : Cromay – Ceaulmont.

Ciel plombé.
A notre arrivée sous forêt, une biche et un jeune de l’année précédente se réfugient dans la prairie. Oscar ne les a pas vus mais il les a sentis, fouinant tout excité, remuant la queue en éventail.
Viviane repart à la maison.
Je m’enfonce sous forêt avec Oscar. Le sentier chemine juste au bord de la Creuse. Pendant toute la traversée de la forêt, toujours très automnale, Oscar fouine, interpellé par tout un tas de bonnes odeurs… On traverse à gué un ruisseau avant de remonter sur le plateau vers Chamorin.
Après le village, le sentier s’éloigne à travers pâtures et haies. Il traverse un bois puis un ruisseau (où Oscar se baigne) et remonte vers le hameau de Magot. Le GRP emprunte alors la D38 en balcon : vue sur le barrage de la Roche-aux-Moines. Il descend dans les gorges au-dessus du moulin de Gargilesse.
Alors que l’on ne culmine qu’à 220 m, j’ai vraiment l’impression d’être en montagne. La vallée de la Creuse, avec ses méandres et ses falaises, est encaissée et pittoresque. Un peu avant le Pont Noir, l’itinéraire bifurque et monte dans le bois en un sentier parsemé de gros blocs granitiques. Il longe un vallon humide. Dans ce petit bois vit la couleuvre d’Esculape, un serpent arboricole, le plus rare du département.
Le chemin sort du bois, longe prairies et champs. Le biotope change complètement. On arrive vers 13h à Ceaulmont, dont l’église domine la Boucle du Pin.

*****

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire