dimanche 7 août 2016

Samedi 3 décembre 2005 : Ceaulmont – Argenton (quartier des Baignettes).

A Ceaulmont, une belle église et son point de vue sur la Boucle du Pin : c’est ici que la Creuse, provenant des roches cristallines et imperméables du Massif central quitte le massif primaire pour rejoindre en aval vers Argenton, plus paisible, les premiers terrains sédimentaires du Bassin parisien.
Nous faisons le tour de l’église, enherbée, puis Viviane rentre à la maison.
De Ceaulmont à la Petite Barre, le GRP emprunte une route peu passagère au milieu des prés et des petites haies basses. Je garde tout de même Oscar en laisse. C’est dans cette commune que « sévit » le facteur local, du centre-courrier d’Argenton !
Le soleil se montre, parmi quelques passages nuageux. L’itinéraire jaune et rouge descend maintenant vers le hameau de Chenet, au bord de la Creuse. Sur l’autre rive, à flanc de colline, le village du Menoux et le manoir du maire.
On arrive au bord de l’eau à côté d’un moulin avec sa roue à aube. Un bief le relie à une île boisée sur la rivière, l’île du Bourgoin. En face, on aperçoit la maison où nous habitons, au hameau du Bourgoin. Une brève ondée nous surprend au bord de l’eau. Après la plage et le camping du Chenet, le GRP gagne le Multon.

Avec le Boxer, je rentre à la maison par le pont qui enjambe la Creuse au Moulin Neuf. Viviane n’est pas encore rentrée. En l’attendant je vais boire une bière au restaurant du Petit Roy.
Après-midi, nouvelle navette avec deux voitures.

Vers 14h, je continue seul par un chemin entre deux haies jusqu’au hameau d’Auvergne. Le sentier de randonnée effectue alors une boucle qui s’éloigne sur le plateau, traverse sur un pont la voie SNCF Limoges – Orléans à l’ouest de Villarnoux. Il rencontre plusieurs fermes sur de petites routes. Il s’engage ensuite en un chemin qui descend vers le ruisseau de la Maisonnette, puis qui contourne et retraverse sous un tunnel la voie SNCF. Boue garantie… Le chemin est défoncé par les engins agricoles. Près de Vavre, des enfants font un barrage sur un ruisseau, pour rendre le passage plus périlleux en VTT. Je leur demande s’ils jouent aux castors. Apparemment, ils ne comprennent pas ma question !
Je traverse ensuite des hameaux sur les hauteurs d’Argenton-sur-Creuse après avoir à nouveau coupé la voie de chemin de fer. Par bosquets et prairies, le sentier se rapproche de l’agglomération d’Argenton qui s’étend sur les flancs de la rivière. Dominant la ville et aperçue de partout, se dresse la chapelle surmontée d’une Vierge en cuivre doré, la « Bonne Dame ». Longeant par un chemin forestier le lotissement de Bellevue, le GRP s’abaisse jusqu’à la D913 qui pénètre à Argenton-sur-Creuse, toujours sur la rive gauche, par le quartier des Baignettes. Il est 17h.

*****

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire